Je suis continuellement fasciné de voir la masse d’information qui est publiée tous les jours sur le réseau Facebook. En 2012, une étude révélait que la plateforme gérait tous les jours plus de 500 térabits (500 x 1 000 gigabits!) en données générées par les utilisateurs, que ce soit les photos, articles partagés, pages perso/pro et bien sur les innombrables statuts, qui sont à eux seuls mis à jour à plus de 55 millions de reprises.

À lire également sur le même sujet : Facebook Graph Search : quels sont les impacts SEO ?

Bien sûr, cette masse de données représente un attrait indéniable pour les spécialistes du marketing en ligne, qui prennent Facebook comme un certain laboratoire sur les activités des internautes en ligne : on voit quels sont les statuts les plus partagés, quel type de nouvelle fait réagir les utilisateurs, bref comme si on utilisait un microscope pour épier analyser la vie des gens sur Internet.

Mais voilà,  si le volume de contenu créé par ses utilisateurs représente la principale valeur de Facebook, il peut également représenter l’un de ses principaux enjeux, alors qu’il est extrêmement difficile, voire presque impossible, de rechercher une information précise sur Facebook, par exemple, une liste des publications les plus partagées sur un sujet précis.

S’il existait une façon de rechercher les différents statuts des utilisateurs, même ceux que vous ne connaissez pas, seriez-vous intéressés ?

Dans l’article d’aujourd’hui, nous regarderons ensemble une façon très simple de chercher sous Facebook comme un pro… avec l’aide de Google :-)

La recherche Google à la rescousse

La plupart des consultants SEO connaissent bien sûr les multiples syntaxes de recherche pouvant être utilisées pour gagner du temps lors d’une recherche sous Google.  On connaît par exemple la requête site:www.monsite.com, qui lorsqu’effectuée sous Google, sort une liste des pages figurant dans l’index du moteur de recherche pour ce domaine. Ou encore la requête intitle:mot-clé, qui vous retournera les pages utilisant ce même mot-clé dans leur balise titre.

Une autre syntaxe de recherche, un peu moins connue et utilisée, prend tout son sens dans le cadre de cet article. En effet, la balise inurl:mot-clé permet quant à elle de découvrir les pages contenant un mot-clé précis dans leur URL.  Et pour Facebook, cette requête se révèle fortement puissante et drôlement efficace.

En effet, comme nous mentionnions plus tôt, le moteur de recherche sous Facebook a de la difficulté à indexer la tonne d’information générée quotidiennement par les utilisateurs, et particulièrement les publications de ceux-ci. Pourtant, les publications peuvent devenir des sources d’inspiration très efficaces, surtout lorsque ses contenus sont repris et partagés, car nous avons un indice très précis sur les intérêts et points sensibles de notre audience cible.

Alors, que pouvons-nous faire pour résoudre cette problématique ? Vous l’avez compris, en utilisant le moteur de recherche le plus performant sur terre pour chercher sur Facebook.com, c’est-à-dire Google.

Voici la requête en question :

Mot-clé site:facebook.com inurl:/posts/

Voici la formule décortiquée :

  • Mot-clé : le mot-clé relié à votre sujet de recherche.
  • Site:facebook.com : vous restreignez votre requête aux pages indexées de Facebook.com par Google.
  • Inurl:/posts/ : Finalement, vous signalez que vous ne désirez consulter que les pages contenant « posts » dans l’URL, donc les fameuses publications des utilisateurs.

Un exemple en application, avec la requête suivante : Conseil sommeil bébé site:facebook.com inurl:/posts/ qui me retourne plus de 4,400 résultats sous Google :

chercher sous facebook :

J’ai donc sous les yeux, dans le format facile à naviguer de Google, une liste de publications d’utilisateurs de tout genre contenant le mot-clé que nous avons demandé, dans l’exemple ici haut « conseil sommeil bébé ».

Évidemment, cette méthode n’est pas parfaite, et il est impossible de savoir comment l’algorithme fonctionne pour classer les publications. Ce n’est malheureusement pas en nombre de partages ou de « likes », ce qui aurait été très utile. Il faut donc feuilleter les résultats un peu pour trouver ce que l’on recherche, mais au moins, c’est toujours plus facile qu’avec le moteur de recherche disponible sous Facebook.

Comment utiliser cette formule ?

Personnellement, je vois au moins quatre façons d’utiliser cette requête au bénéfice de votre stratégie en ligne :

1)   Trouver des inspirations : La première mise en pratique consiste évidemment à vous inspirer des publications populaires concernant un sujet précis. Dans l’exemple ici haut, si je possède une boutique pour bébé spécialisée dans le sommeil, je peux consulter les interrogations des utilisateurs sur le même sujet, ce qui peut mener à des stratégies de contenus, pour mon propre site, alignées sur les préoccupations de ma clientèle cible.

2)   Créer une alerte Google pour avoir un compte-rendu : Si vous faites de la veille en ligne pour une industrie ou mot-clé particulier, cette requête peut facilement devenir une sorte de compte-rendu des discussions sur votre sujet. Simplement, entrez la syntaxe dans un programme de veille tel que Google Alerte ou Talkwalker.com, choisissez une fréquence d’alerte de votre choix (sommaire hebdomadaire, par exemple), et vous recevrez une liste des conversations entourant votre mot-clé.

3)   Rejoindre la discussion, lorsque pertinent : Toujours avec le même exemple de la boutique pour bébés, je peux également utiliser cette requête pour identifier les discussions que je peux aller rejoindre, pour prodiguer mes propres conseils. Il faut bien sûr faire attention de ne pas sombrer dans l’autopromotion, cependant, il s’agit d’une bonne façon de présenter ses produits devant une clientèle potentielle.

En espérant que cette astuce vous a plu, et que vous pourrez maintenant chercher sous Facebook comme un pro ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...