Après le Pingouin et le Panda, voilà que Google lance une nouvelle mise à jour portant le nom d’un animal, soit le « Hummingbird », ou le colibri si vous le désirez.  Loin d’être aussi menaçante à première vue que les deux bêtes monochromes que nous avons traitées de nombreuses fois sur ce blogue, la mise à jour du colibri vise en effet la rapidité et précision des résultats, à l’image de ce charmant oiseau qui est connu pour les mêmes qualités.

Même si la mise à jour a été annoncée pas plus tard qu’il y a 5 jours, celle-ci est en effet en place depuis plusieurs mois. En effet, certains internautes avertis auront remarqué que Google intègre de plus en plus des réponses directement dans ses résultats de recherche, lorsque la requête le permet. Effectuez une recherche basée sur la quête d’une information précise, par exemple la hauteur de la tour Eiffel, ou encore une définition du lait de cacao, et vous recevrez un résultat comme celui-ci :

Deuxième exemple, quelle est la taille de Michael Jordan ?

Selon Google, l’algorithme du colibri touche 90% des requêtes, ce qui peut signifier que ce même pourcentage désigne approximativement la part des recherches du type longue traîne vis-à-vis les recherches pour des mots-clés précis/compétitifs.

Je n’ai pas trouvé beaucoup d’exemples pour des recherches francophones, mais je suis certain que vous en avez déjà vu. Dans tous les cas, avec des résultats comme ceux-ci, nul besoin de visiter l’un des sites présentés, toute l’information est à portée de main.

La recherche conversationnelle

La mise à jour du colibri est basée sur le principe de la « recherche conversationnelle », soit lorsqu’un utilisateur démarre une conversation avec un moteur de recherche. Ce principe n’a rien de nouveau; Google offre la recherche vocale sur son moteur de recherche, et l’assistant Siri sur iPhone en est une autre application.

Le point important concernant le colibri est que celui-ci tente de comprendre l’intention derrière la recherche, au lieu d’analyser le mot-clé utilisé par le chercheur. On cherche à savoir l’objectif précis de la recherche, ce que l’internaute veut comme information, et dans quel contexte, par exemple si celui-ci est sur un appareil mobile ou non, dans quelle ville, etc.

De plus, l’algorithme du colibri est beaucoup plus puissant dans le sens où le focus est sur la compréhension d’une recherche comprenant plusieurs mots-clés, ou encore une requête pouvant être vocale, ex. « Quel est le meilleur restaurant italien à Montréal ».  En utilisant Google Trends, on voit très rapidement que ces types de recherches sont de plus en plus populaires sur Google, et représentent en soi une manne d’opportunités :

Voilà pourquoi on dit que le colibri est rapide et précis. Avec ce nouvel algorithme, une recherche vous apportera vos résultats pertinents, à la vitesse de l’éclair. Même plus besoin de visiter l’un des sites listés dans les résultats de recherche.

Il s’agit d’un changement de philosophie somme toute assez majeur, puisqu’on s’éloigne un peu de l’optimisation par mots-clés. Ceci peut donc impacter la façon que nous optimisons nos sites et leurs contenus.

Un objectif secret pour Google

C’est un secret de polichinelle dans l’industrie : Google+ continue à tirer de la patte face à ses deux concurrents majeurs, soit Facebook et Twitter. Le problème n’est pas de gonfler artificiellement le nombre d’abonnés; pour cela Google y arrive très bien, alors que presque tous les mois des nouveautés sont annoncées dans le seul but de forcer l’utilisation de Google+. Dernièrement Google annonçait que les commentaires sur YouTube devraient automatiquement être validés avec un compte Google+. Peu de temps après, Google en ajoute en présentant la recherche par hashtag, en utilisant bien sûr sa propre communauté comme seul index de recherche.

La vérité est que l’algorithme du colibri est en quelque sorte un geste de survie pour Google. Si Google+ n’a pas le succès escompté et que Facebook et Twitter continuent de mener la course, le moteur de recherche doit continuellement améliorer son algorithme pour conserver la confiance de ses utilisateurs à ce niveau. Les mises à jour du Panda et du Pingouin visent à entretenir cette confiance, cependant le colibri est à un autre niveau, en tentant de faire en sorte que les usagers en viennent à voir le moteur de recherche comme le premier endroit pour répondre à une interrogation, le plus rapidement possible.

Les impacts au niveau du SEO

Il est important de clarifier que l’algorithme du colibri ne remplace pas le PageRank, ni aucun autre facteur SEO, du moins pour l’instant. Il est encore tôt pour tenter de comprendre les impacts sur nos stratégies, et on devra laisser la poussière retomber afin de pouvoir analyser le tout avec une tête froide.

Cependant, ce qu’on sait présentement est que le colibri risque de faire très mal aux sites dont le contenu est structuré pour répondre aux questions des internautes. On pense à des sites comme Ask.com, Answers.com et même Commentcamarche.com. Tout site dont le contenu vise à répondre à une interrogation d’un utilisateur Google peut se considérer en danger : non seulement Google essaie présentement de répondre directement à travers les résultats de recherche, mais pourrait même « emprunter » votre contenu pour y parvenir.

Dans cet exemple, on voit clairement que Google utilise le contenu de sites de références comme Diabetes.com et Webmd.com pour répondre à la question de l’internaute. Oui, des liens directs vers ces sites sont inclus avec les réponses, mais est-ce que les visiteurs auront besoin de visiter ceux-ci ? Google se défend de voler le contenu derrière l’argument facile de fournir les liens vers les sites de référence, cependant on peut s’attendre à ce que le trafic vers ces sites diminue graduellement.

Donc à l’avenir, il sera important de surveiller de très près les statistiques de votre site, surtout lorsque cet algorithme sera déployé plus agressivement dans les recherches francophones. Si vous remarquez perdre du trafic au niveau de vos pages de contenu, cela ne veut pas dire que votre site est moins bien classé qu’auparavant, mais peut signifier que votre contenu est utilisé contre vous-même, si celui-ci est repris directement dans les résultats de recherche.

Un autre impact au niveau du SEO est bien sûr que les résultats organiques sont encore une fois poussés vers le bas, et deviennent dans certains cas presque invisibles aux yeux du chercheur, à moins de défiler l’écran vers le bas.  Comme je mentionne, il ne faut pas sauter aux conclusions trop hâtives, cependant je serai très curieux d’analyser la différence au niveau des pourcentages de clics sur un premier résultat organique, si cette recherche contient des résultats enrichis.

La mise à jour du colibri est entièrement conçue pour satisfaire les attentes des utilisateurs de Google, et même si cela me peine à l’avouer, je crois que cet objectif sera atteint, puisque l’information est plus rapidement accessible. Pour les SEO, ce sera un autre défi de plus à surmonter, et une réalité avec laquelle nous devrons composer. 

Que nous réserve l’avenir ?

La recherche conversationnelle et par surcroît l’algorithme du colibri est définitivement une tendance SEO très importante à suivre puisqu’elle pourrait impacter de façon majeure les stratégies que nous déployons présentement.  Les quelques exemples mentionnés dans cet article ne représentent que la pointe de l’iceberg : en effet, qui ne nous dit pas que bientôt, chaque requête sur Google pourrait y être directement répondue, sans passer par aucun autre site ? C’est une vision quelque peu effrayante, mais qui pourrait très bien se réaliser.

En terminant, je vous laisse sur un paragraphe emprunté à même les consignes de qualité de Google :

« Certains webmasters, persuadés que l’augmentation du nombre de pages de leur site est une bonne stratégie à long terme, utilisent du contenu d’autres sites plus réputés (contenu “détourné”) et ce, sans tenir compte de la pertinence et du caractère unique dudit contenu. Du contenu détourné, même provenant de sources de très grande qualité, n’apportera peut-être aucune valeur ajoutée aux internautes si vous ne proposez pas d’autres services utiles ou un autre contenu original. De plus, cela peut, dans certains cas, être considéré comme une atteinte aux droits d’auteur. Il est utile de prendre le temps nécessaire pour créer un contenu informatif permettant à votre site de se démarquer des autres. Cela incitera les visiteurs à revenir et offrira des résultats plus pertinents aux internautes effectuant des recherches sur Google. » 

Un peu ironique, ne trouvez-vous pas ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...