Une des premières questions que j’ai eu à répondre le plus souvent lors de ma carrière en SEO est la suivante :

« Est-ce qu’il est possible de nuire intentionnellement au site d’un concurrent, par exemple en le soumettant à des annuaires de basses qualité  ? »

Ma réponse a toujours été négative, car à mon avis Google ne pouvait punir un site sans être 100% certain que les tactiques réprimandables étaient l’œuvre du site même ou d’un concurrent frustré.

Cependant, cette réponse s’applique maintenant à l’ère « Pré-Pingouin », c’est à dire avant la mise à jour de Google visant à pénaliser & supprimer de l’index les sites utilisant des stratégies de liens entrants allant à l’encontre des critères de qualité de Google, par exemple les réseaux d’échanges de liens frauduleux, les annuaires/fermes de liens ou encore les « link wheel ».

Maintenant, en voulant régulariser l’industrie et gagner sa bataille contre les tricheurs, Google a ravivé une technique communément appelée le SEO Négatif (Negative SEO), ramenant en même temps de douloureux souvenirs qui ont déchirés notre industrie pendant de longues années.

Le SEO Négatif expliqué

Le SEO Négatif se réfère à l’ensemble des tactiques utilisées pour nuire volontairement à un concurrent, avec l’objectif de détruire sa crédibilité en ligne et ainsi lui faire perdre des positions organiques.

Les tactiques sont nombreuses et relativement faciles à utiliser :

  • Soumettre le site de votre concurrent à des annuaires/fermes de liens de qualité suspecte, par exemple des annuaires listant des sites XXX, pharmaceutiques et jeux de hasard en ligne.
  • Acheter des milliers de liens de très basse qualité à l’intérieur de quelques jours, simulant ainsi une campagne de liens entrants mal organisée.
  • Soumettre des faux commentaires à des sites d’évaluations, par exemple en créant des tonnes de critiques hyper-positives qui apparaîtront artificielles aux yeux des moteurs et des utilisateurs.
  • Lancer des attaques DDOS sur le site de votre concurrent, avec l’intention d’affecter sa vitesse de chargement et ainsi compliquer le travail des robots d’indexation.

Ces « stratégies » n’ont en soit rien de nouveau, et existent depuis le début des temps SEO. La différence maintenant est que suite à la mise à jour du Pingouin, Google punit très sévèrement les sites jugés coupables,  en coupant du jour au lendemain leur source de trafic organique.

Auparavant Google ne faisait que dévaluer le lien nocif en question, et ne le laissait pas affecter le profil de liens entrants en entier. Un concurrent pouvait donc vous soumettre à des annuaires XXX, ce qui se révélait plutôt une perte de temps puisque Google ignorait le lien en question. Le SEO négatif nécessitait ainsi beaucoup plus de temps et d’efforts, donc très peu utilisé.

Le message qui déclenche les hostilités

Un des premiers éléments déclencheurs de cette situation, en plus du Pingouin, est la fameuse mise en garde envoyée aux tenants de sites à partir de Google Webmaster Tools, et avertissant que des liens nocifs ont été découverts dans leurs profils de liens entrants :

Google Webmaster Tools notice of detected unnatural links to http://www.yoursite.com

Dear site owner or webmaster of http://www.yoursite.com/,
We’ve detected that some of your site’s pages may be using techniques that are outside Google’s Webmaster Guidelines.
Specifically, look for possibly artificial or unnatural links pointing to your site that could be intended to manipulate PageRank. Examples of unnatural linking could include buying links to pass PageRank or participating in link schemes.
We encourage you to make changes to your site so that it meets our quality guidelines. Once you’ve made these changes, please submit your site for reconsideration in Google’s search results.
If you find unnatural links to your site that you are unable to control or remove, please provide the details in your reconsideration request.
If you have any questions about how to resolve this issue, please see our Webmaster Help Forum for support.
Sincerely,
Google Search Quality Team

Selon Google, 700,000 de ces avertissements ont été envoyées en Janvier et Février 2012. Évidemment, la dernière chose à faire est d’ignorer ce message, et agir comme si de rien n’était. Comme le message l’indique, votre site est maintenant supprimé de l’index, et vous devez faire le ménage pour retrouver votre visibilité organique.

En d’autres mots, Google vous juge coupable avant même que vous ayez la chance de vous expliquer, et il est maintenant votre rôle de vous défendre et enlever les liens nuisibles avant de soumettre votre demande de ré-inclusion dans l’index.

Les SEO intelligents et prêts à tout pour gagner en ligne ont rapidement compris qu’il était maintenant facile de mettre un site sur la « black-list » de Google, et ainsi assurer que le tenant du site en question emploi ses efforts à sortir de ce pétrin au lieu d’améliorer son positionnement en ligne.

Un exemple du SEO négatif en action

Un ami sous un forum me partageait il y a deux jours qu’il avait remarqué une soudaine croissance de ses liens entrants, sans explication possible.  Voici la hausse telle que remarquée par Majestic SEO :

La plupart de ces liens proviennent de profils sous des forums variés, ferme de liens et sites de partage 2.0 que personne ne connaît.  Heureusement le profil de liens entrants du site attaqué étant déjà très fort, aucune répercussion n’est notée jusqu’à maintenant, cependant cela pourrait changer rapidement avec la prochaine mise à jour du Pingouin.

Avec un peu de recherche, il a pu découvrir à travers Google Analytics de nombreuses visites en provenance du URL suivant, et dans les semaines suivant l’apparition des liens :

fiverr.com/users/maskathor/manage_orders/FO111F620CC3

Pour ceux qui ne connaissent pas Fiverr, il s’agit d’une plateforme où vous pouvez acheter toutes sortes de produits ou de services pour 5$, par exemple des services SEO de basse qualité.

Encore pire, vous pouvez également utiliser ces mêmes services pour intentionnellement diriger les liens entrants vers les sites de vos concurrents :

Utiliser Google Webmaster Tools pour renier vos liens

La seule façon de protéger efficacement votre site contre le SEO négatif serait d’utiliser un outil qui vous permettrait de « renier » des liens entrants, par exemple à partir de Google Webmaster Tools.   Google a d’ailleurs mentionné durant le dernier salon SMX que Google travaillait présentement à la réalisation de cet outil.

D’ici là, il est important de réaliser que si vous êtes dans les premiers résultats organiques d’une industrie concurrentielle, vous devenez automatiquement une cible pour des compétiteurs désirant emprunter ce genre de raccourcis pour vous surpasser.

Ce que vous pouvez faire à partir de maintenant? Continuez à parfaire votre profil de liens entrants, développez-en la qualité et vous deviendrez plus difficile à détrôner. Surveillez votre profil de liens entrants sur une base continue et vous serez possiblement plus rapide à réagir si jamais vous êtes attaqué.

Plus que jamais, il est important de garder un œil sur vos concurrents en ligne, et sur qui fait un lien vers vous ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Le SEO négatif : Est-ce que vos concurrents peuvent nuire à votre positionnement? by

Pour me retrouver sous Google+